Nouvelle réforme optique : est-ce vraiment plus intéressant ?

Depuis des années, les accessoires et les équipements optiques sont coûteux, notamment les lunettes. L’inefficacité de l’intervention des assurances maladie et l’instabilité des remboursements des complémentaires sont les principales causes. Heureusement, une nouvelle réforme dans le remboursement optique était mise en place depuis janvier 2020. Mais en quoi consistait vraiment ce nouveau changement ?

La réforme optique : quels changements ?

La réforme 100 % santé est une solution proposée par le gouvernement français. Leur but est d’offrir un remboursement intégral à ceux qui en ont besoin. Ce système permet de lutter contre l’inégalité de santé et les renoncements aux soins. En effet, la mise en place de ce changement facilite l’accès à des dispositifs médicaux. Cela implique les prothèses dentaires ou auditives et notamment les lunettes.

 Il faut noter que les Français couverts par une complémentaire santé sont les plus concernés. Suite à la nouvelle réforme optique, deux types d’offres étaient disponibles dans les cabinets des opticiens. Il y a la classe A (le panier 100 % santé) et la classe B (le panier libre).

Pourquoi s’intéresser à cette nouvelle réforme ?

La nouvelle réforme optique permet à la majorité des Français d’accéder aux soins optiques au prix abordable. En France, 17 % sont le taux exact de renoncement aux soins des yeux. Cela est dû au prix des lunettes très élevé, surtout pour ceux qui n’ont pas les moyens.

Par contre, l’arrivée de ce remboursement optique a changé la donne. Grâce à cela, les opticiens sont obligés de proposer une gamme de « 100 %  santé » aux patients. Cette dernière vous permet d’avoir des remises jusqu’à l’intégralité de vos dépenses. En impliquant les revenus par l’assureur maladie et de l’assurance maladie, le prix de ces lunettes sont réduites à 60 %.

Les intérêts de cette réforme optique

Grâce à cette nouvelle réforme optique, vous pouvez bénéficier d’une lunette de bonne qualité. Dans la classe « A », plusieurs types de montures sont à privilégier. Pour les personnes adultes, il y en a 17, et pour les enfants : 10. Deux coloris vous seront proposés par les opticiens. Il faut noter que le prix des vitres suit les normes et les règles par les pouvoirs publics. Dans un autre cas, vous pouvez aussi choisir les lunettes de la classe « B ». Celles-ci vous permettent d’avoir les accessoires selon votre préférence. En revanche, leurs prix ne sont soumis à aucun plafond de remboursement. Si vous vouliez réduire le reste à charge, il est possible de combiner les deux classes.

En somme, l’existence de cette réforme optique facilite l’accès des dispositifs médicaux comme les lunettes. Pour bénéficier de ce remboursement, vous devez être couvert par une complémentaire santé.

Que peut financer l’APA ( l’allocation personnalisée d’autonomie) ?
Transport en ambulance : comment est-on remboursé ?