Transport en ambulance : comment est-on remboursé ?

Avec certaines conditions, il est possible d’avoir une prise en charge des déplacements par ambulance d’un patient de son domicile jusqu’à l’endroit où il doit se soigner. Mais comment se faire rembourser ? Quelles sont les démarches à suivre ? Et quelles sont les différentes conditions à respecter ?

Comment obtenir un remboursement sur son transport en ambulance ?

Une personne peut bénéficier d’un remboursement des frais de transport en ambulance si le déplacement est prescrit par un médecin. Si vous souhaitez toutefois être pris en charge, il existe certaines conditions. Votre transport médical est couvert s’il s’agit d’une hospitalisation, d’une affection de longue durée, d’un accident du travail ou d’un déplacement plus de 150 kilomètres de distance. La prise en charge est également possible si vous avez besoin d’être allongé ou sous surveillance pendant le trajet. Il existe bien d’autres situations qui nécessitent un transport en ambulance.

Quoi qu’il en soit, pour vérifier que la mutuelle santé rembourse les frais de transport médicaux, il est important de bien se renseigner avant de conclure un contrat. Vous pouvez choisir un contrat selon votre état de santé pour bénéficier des services et prestations adaptés à vos besoins.

Si vous souhaitez trouver la complémentaire santé adaptée qui peut rembourser vos transports médicaux, il est impératif de comparer plusieurs contrats d’assurance afin de trouver une formule pas chère avec les meilleures garanties.

Quels sont les différents types de transport médical remboursable ?

Toutes sortes de modes de transport ont droit à un remboursement qu’il s’agisse d’un bus, une voiture personnelle, un taxi conventionné, une ambulance ou un véhicule sanitaire léger (VSL). Mais c’est uniquement le médecin qui décide du véhicule pour le bien-être du patient. Ainsi, ce dernier prescrit le transport en ambulance si le patient doit voyager en position allongée ou si une assistance médicale est nécessaire pendant le transport.

Si le patient a utilisé sa voiture personnelle ou se déplace par un transport en commun, il lui suffit de remplir un formulaire établi pour cette situation et de joindre le ticket de bus, la facture du taxi ou la prescription médicale de transport auprès de caisses primaires.

Quelles sont les modalités de remboursement envisageables ?

La valeur du remboursement change selon le type de transport choisi ainsi que la situation de l’assuré. En générale, l’assurance maladie prend en charge 65 % du cout du transport en ambulance ou d’autres moyens de déplacement. Mais il faut noter que la franchise médicale va être appliquée. Dans certaines conditions strictes, l’assurance peut vous rembourser à 100 %. Les personnes atteintes d’ALD, les femmes enceintes ainsi que les personnes victimes d’une maladie professionnelle ou d’un accident de travail peuvent obtenir cette faveur.

Nouvelle réforme optique : est-ce vraiment plus intéressant ?
Orthodontie : quelle option dans ma mutuelle choisir pour être bien remboursé ?